Le projet français

 

Une loi pour « l’accessibilité de tous à tout »

Le 11 février 2005 en France a été adoptée la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Cette loi a défini le principe de l’accessibilité de façon générale quel que soit le type de handicap et elle a imposé en France pour 2015 l’accessibilité de tous les lieux ouverts au public.

Les handicapés mentaux ne sont pas des handicapés de seconde zone: l’engagement de l’Unapei

Consciente du fait que l’accessibilité signifie encore principalement l’abattement de barrières architecturales, l’association française Unapei (Union nationale des associations de parents, des personnes handicapées et de leurs amis) a décidé de s’engager dans la voie de l’accessibilité en faveur des personnes handicapées mentales.

A travers un Manifeste, l’Unapei et les associations qui en font partie revendiquent une société dans laquelle les personnes avec un handicap mental puissent accéder, comme tout autre citoyen : à l’information, à l’éducation, à l’instruction, à la formation, au travail, au logement, aux transports, aux loisirs, au sport, à la culture, à la santé, etc

 

logo del Pittogramma S3AUn symbole nouveau pour une société nouvelle

La première démarche de l’Unapei a été de créer le pictogramme S3A, symbole d’accueil, d’accompagnement et d’accessibilité des personnes handicapées.

Le pictogramme a été pensé pour permettre d’identifier facilement des lieux, des services et des produits accessibles aux personnes handicapées mentales.

A partir de ce symbole, l’Unapei a mené ensuite un projet à double finalité :

– favoriser la prise de conscience de tous sur les exigences spécifiques des personnes avec un handicap mental

– assurer un soutien humain et l’utilisation de techniques ciblées en faveur de l’accessibilité

 

On évoque le projet A.A.A. à travers lequel s’est inspiré SuperMAN.

 

LE PROJET « A.A.A. » – Accueil, Accompagnement et Accessibilité

Le projet « A.A.A. – Accueil, Accompagnement et Accessibilité » prévoit un parcours de sensibilisation, d‘information et de formation destiné au personnel de toutes les structures qui désirent s’engager pour une société accessible en faveur des personnes avec un handicap mental.

Le centre de formation de l’Unapei propose des modules de formation adaptés ; à l’issue desquelles est délivré le symbole de l’accessibilité S3A.cassa prioritaria in un supermercato E.Leclerc

L’Unapei et ses associations affiliées, parmi les quelles Les Papillons Blancs de Bergerac, ont mené le projet en 2007 avec une expérimentation dans les supermarchés E. Leclerc, les premiers à s’engager dans une réelle certification de qualité, d’actions concrètes en faveur de l’accueil des personnes avec un handicap mental.

Actuellement en France il y a environ 200 points de vente E. Leclerc qui ont obtenu le symbole d’accessibilité S3A et plus de 500 membres du personnel E. Leclerc qui ont suivi une formation spécifique.

A l’intérieur des supermarchés E.Leclerc, le symbole S3A est mis en évidence à l’accueil du magasin, à une caisse prioritaire et il est présent sur le badge ou sur la veste de reconnaissance portés par le personnel formé à cela.

Sur la photographie: caisse prioritaire à l’intérieur d’un supermarché E.Leclerc

 

D’une idée…en nait une autre

Du projet « A.A.A. » sont nées d’autres collaborations entre l’Unapei et le groupe E. Leclerc comme la vente de produits réalisés dans les Etablissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT), ce qui correspond aux Coopératives italiennes de type B, ainsi que l’insertion professionnelle de personnes avec un handicap mental.

Après ces expérimentations auprès des supermarchés E. Leclerc, en France le projet s’est vu transférer à d’autres secteurs d’utilité publique.

Grâce au solide lien de collaboration avec l’association Les Papillons Blancs, membre de l’Unapei, la Coopérative Sociale Kara Bobowski a eu connaissance de ce projet A.A.A. auquel elle a adhéré immédiatement.

A partir de là, l’idée de développer cette expérience en Italie et en Allemagne a germé avec le projet SuperMAN.

 


Retournes au début

Projet SuperMAN

Cette communication n'engage que son auteur et la Commission n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues


(English) privacy policy - (English) cookie policy
Avec le parrainage de